Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 mai 2001 6 19 /05 /mai /2001 11:20

 

Transmis par Florence Sséreo


UNESCO Message 08-03-13  :  

 

International Women's Day / Journée internationale de la femme/ Día Internacional de la Mujer 


 

69682507cc

 

 

 

Irina Bokova

 


Message from Ms Irina Bokova, Director-General of UNESCO, on the occasion of International Women’s Day, 8 March 2013

A promise is a promise: Time for action to end violence against women.

On International Women’s Day, we celebrate the strides that have been made to advance women’s rights and the individual heroes, girls and women, who are making history in societies across the world.

This is also a day to cast an objective eye on where we stand and reflect on the obstacles that remain. Violence against women is one of the most deadly and widespread violations of women’s rights across the world. Violence takes many shapes -- physical, sexual, psychological and economic -- but the result remains the same devastating violation of fundamental rights and human dignity. There are concerted efforts at all levels to stop this violence, but progress is haltingly slow.

The brutal attack on 9 October 2012 against Malala Yousafzai, a fourteen year old girl, shot for claiming the right of girls to an education, reminds us of the challenges we must overcome. This is why UNESCO is working with Governments across the world to support the right of girls and women to quality education under conditions of safety. This is essential not only for social justice but also for sustainable development.

On 20 December 2012, the United Nations General Assembly passed a landmark resolution to intensify global efforts to eliminate female genital mutilation/cutting. An estimated 100-140 million girls and women across the world have suffered from this practice, with three million girls at risk each year in Africa alone. These practices affect girls and women for life, holding back their development, undermining their confidence, with wide repercussions across societies. The UN resolution is a historic step, which we must all help to move forward.

UNESCO is working across the board to end violence against women. Laws alone are not enough. We must educate to shape new norms and behaviors. We must support women in becoming leaders in all fields of human endeavor, starting from UNESCO’s priorities of education, the sciences, culture, communication and information, including the media. To empower women and ensure equality, we must challenge every form of violence every time it occurs. This is UNESCO’s promise on International Women’s Day.

 

 

--------------

 

 

 

Message de la Directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova, à l’occasion de la Journée internationale de la femme, 8 mars 2013

Une promesse est une promesse : il est temps d’agir pour mettre fin à la violence contre les femmes

En cette Journée internationale de la femme, nous célébrons les progrès accomplis pour faire avancer les droits des femmes et rendons hommage aux figures héroïques, filles et femmes, qui font l’histoire dans toutes les sociétés du monde.

Cette journée est aussi l’occasion de mesurer où nous en sommes d’un œil objectif et de réfléchir aux obstacles qu’il reste à vaincre. La violence contre les femmes est l’une des atteintes aux droits des femmes les plus meurtrières et les plus répandues dans le monde. Cette violence prend bien des formes – elle peut être physique, sexuelle, psychologique ou économique – mais son résultat est encore et toujours une violation dévastatrice des droits fondamentaux et de la dignité humaine. Des efforts concertés sont déployés à tous les niveaux pour mettre un terme à cette violence, mais les progrès sont lents et hésitants.

L’attaque brutale dont a été victime, le 9 octobre 2012, Malala Yousafzai, une jeune fille de 14 ans blessée par balle pour avoir défendu le droit des filles à l’éducation, nous rappelle les défis qu’il nous faut encore surmonter. C’est pourquoi l’UNESCO travaille avec des gouvernements partout dans le monde pour soutenir le droit des filles et des femmes à recevoir une éducation de qualité dans un environnement sûr. C’est une démarche essentielle pour la justice sociale, mais aussi pour le développement durable.

Le 20 décembre 2012, l’Assemblée générale des Nations Unies a adopté une résolution historique visant à intensifier les efforts planétaires pour mettre fin à l’excision et aux mutilations génitales féminines. On estime qu’entre 100 et 140 millions de filles et de femmes dans le monde seraient victimes de ces mutilations et que, pour l’Afrique seulement, trois millions de filles seraient exposées à cette menace chaque année. Ces pratiques affectent les filles et les femmes pour la vie ; elles retardent leur développement, sapent leur confiance en soi, et ont des répercussions sur l’ensemble des sociétés. La résolution des Nations Unies est une avancée historique qui doit tous nous aider à aller de l’avant.

L’UNESCO œuvre sur tous les plans pour mettre fin à la violence contre les femmes. Les lois seules ne suffisent pas. Nous devons éduquer pour instaurer de nouvelles normes et faire évoluer les comportements. Nous devons aider les femmes à s’imposer à la tête de toutes les entreprises humaines, à commencer par les domaines prioritaires de l’UNESCO que sont l’éducation, les sciences, la culture, la communication et l’information, sans oublier les médias. Pour autonomiser les femmes et leur garantir l’égalité, il nous faut combattre toutes les formes de violence chaque fois qu’elles se manifestent. Telle est la promesse de l’UNESCO à l'occasion de la Journée internationale de la femme.

 


Read the message in / Lire le message en :

 

English / Français / Español / Русский / العربية   / 中文 

 

 

 

 

Website :


http://www.unesco.org/new/en/unesco/about-us/who-we-are/director-general/

 

------------------------------

Revoir :  

DSC03150.JPG

 

 

 

 

 

 

 

"Sexisme : ils se lâchent, les femmes trinquent" - la vidéo

 


13-noPad

 

 

 

 

 

Prix Nobel de la Paix pour Malala / Malala for the Nobel Peace Prize

 


photo_1308599073842-1-0.jpg

 

 

 

 

 

 

 

Une victoire pour les femmes : la mutilation génitale est finalement interdite par l’ONU

 

  

  ====================================

 

Voir aussi :

8 mars 2013 : Journée internationale de la femme

 

 

 

 

 

 

 


Partager cet article

Repost 0
Published by partenia-au-dela-des-frontieres - dans Actualité
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de partenia-au-dela-des-frontieres
  • Le blog de partenia-au-dela-des-frontieres
  • : Un espace pour échanger sur nos convictions parteniennes.
  • Contact

Texte Libre

Inscrivez-vous à la newsletter !

Vous inscrivez votre adresse électronique dans la case prévue à cet effet, ci dessous. Et vous recevez un mail à chaque nouvelle parution.

Recherche