Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 mai 2001 7 20 /05 /mai /2001 10:30

 

gabon.jpg 

 

 

  Libreville

  Gabon

 

 

 

 

 

FEDERATION NATIONALE DES ASSOCIATIONS DES PERSONNES HANDICAPEES


Par Pascal Benga Tonangoye


 

Nous avons avec quelques amis et le timide appui du ministère des affaires sociales mis en place en 2002, la Fédération nationale des associations des personnes handicapées.

L’univers du handicap au Gabon est encore loin d’être maîtrisé.

 

La seule chose que nous pouvons dire et qui est tirée de la conscience populaire c’est que : toute personne vivant avec un handicap est soupçonnée de sorcellerie. La conscience populaire pense que le handicap est le prix payé par ceux qui sont des sorciers. Les handicapés sont donc considérés comme des mystiques et du coup, ils ne sont pas bienvenus dans l’organisation de la société. Ils ne doivent pas aller à l’école, ils ne doivent pas se marier, ils ne doivent pas être intégrés dans la société de manière générale.

 

Ce préjugé de la conscience collective préside encore dans les politiques mises en œuvre aujourd’hui en faveur des personnes en situation de handicap. Tous les textes qui ont été pris dans le sens de la protection des personnes en situation de handicap ne sont pas aujourd’hui mis en application. Les travailleurs sociaux laissent plutôt libre cour à leur émotion et du coup font tomber une chape de plomb de pitié sur ceux qu’ils doivent aider à se mettre en route pour la vie.

 

En lieu et place de l’autonomisation, c’est de l’assistanat. En lieu et place de l’intégration, c’est marginalisation et ghettoïsation, il n’est pas surprenant de trouver à Libreville ce que l’on nomme pompeusement des sites pour les handicapés où, ces derniers croupissent dans la promiscuité totale.

 

C’est cela qui a marqué le point de départ de la FEDERATIONque nous avons eu l’honneur de diriger pendant plus de 6 ans.

 

La perception de la personne handicapée pourra changer, elle changera nous avons bon espoir.

Il suffit que la personne handicapée elle-même puisse se convaincre de cela.

 

Les réseaux comme le nôtre peuvent également aider à ce changement. Les autorités de nos pays ont bien peur de la mauvaise publicité. Une action dans ce sens peut les décider à prendre en compte le problème du handicap.

 

L’autre action que nous avons d’ailleurs déjà suggéré aux autorités gabonaises, celle qui peut aider les personnes handicapées elles mêmes, c’est de choisir dans la communauté des personnes handicapées, des modèles de réussite et de les présenter aux yeux de tous en les valorisant.

 

Ces deux actions à mon avis, peuvent être pour cette communauté, une espèce de PENTECOTE.

 

Pascal BENGA TONANGOYE

 

 

 


Pascal

 

 

 

 

FRANCAIS            DEUTSCH            ENGLISH            ESPANOL              PORTUGUES


Repost 0
Published by partenia-au-dela-des-frontieres - dans Actions Afrique
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de partenia-au-dela-des-frontieres
  • Le blog de partenia-au-dela-des-frontieres
  • : Un espace pour échanger sur nos convictions parteniennes.
  • Contact

Texte Libre

Inscrivez-vous à la newsletter !

Vous inscrivez votre adresse électronique dans la case prévue à cet effet, ci dessous. Et vous recevez un mail à chaque nouvelle parution.

Recherche